Bienvenue


 

FFSA GT4 - Championnat de France GT

 

 

Mirage Racing toujours plus près de la victoire

 

 

Pour le troisième rendez-vous consécutif, Mirage Racing était présente aux avant-postes pour jouer la victoire en Championnat de France FFSA GT sous l’impulsion de Vincent Beltoise et Benoit Lison. Sur le Circuit de Spa-Francorchamps, les deux hommes ont empoché leur deuxième podium de la saison.

 

Après la déception ayant privé l’équipe d’un podium presque certain à Lédenon, la structure de Garidech se rendait en Belgique avec la ferme intention de concrétiser son potentiel. 

 

Dès mardi, Benoit Lison et Vincent Beltoise frappaient fort d’entrée avec le meilleur temps de la première séance d’essais. Dans des conditions toujours plus chaudes, l’Alpine A110 GT4 n°919 n’était battue que dans la quatrième et dernière session disputée jeudi soir pendant que Romain Monti et Guillaume Bruot mettait les tests à profit pour prendre leurs marques. 

 

Vendredi, Benoit Lison et Vincent Beltoise confirmaient leurs bonnes prédispositions sur le toboggan belge en qualifications. Au terme d’un superbe effort, ils se classaient respectivement sixième et deuxième tandis que leurs équipiers effectuaient également un grand pas en avant en atteignant tous les deux le top dix. 

                                                         

Septième sur la grille l’après-midi, Benoit Lison réalisait un relais sérieux et mesuré au contact du groupe de tête avant une longue neutralisation durant laquelle il transmettait le témoin à Vincent Beltoise. À la reprise, celui-ci enchaînait les dépassements lors d’un sprint final haletant pour aller arracher la deuxième place dans l’avant-dernier virage. En parallèle, Guillaume Bruot se montrait prudent au départ avant d’être contraint à l’abandon en raison d’un problème de connectique. 

 

Dans des conditions plus fraîches samedi, le duo de la n°616 prenait sa revanche de belle manière dimanche. Romain Monti évitait avec brio les écueils d’une piste légèrement humide pour rendre le volant à Guillaume Bruot. Appliqué, le team manager de Mirage Racing rentrait dans le top dix et surprenait deux concurrents dans le dernier tour pour s’emparer de la huitième position. En lice pour le podium en début de course, la voiture-sœur connaissait moins de réussite puisque des problèmes électriques la faisaient rétrograder et manquer les points pour six dixièmes de seconde seulement.

 

Grâce à leur second podium de l’année, Vincent Beltoise et Benoit Lison remontent toutefois au sixième rang du classement général tandis que Mirage Racing est septième chez les équipes, à seulement dix-neuf points de la troisième place. 

 

Le Championnat de France FFSA GT entre désormais dans sa pause estivale avant la reprise sur le Circuit de Nevers Magny-Cours (13-15 septembre). Après quelques jours de repos bien mérité après cinq mois de travail non-stop pour lancer ce programme, Mirage Racing redoublera d’efforts pour aller chercher sa première victoire. 

 

Vincent Beltoise :« Ce quatrième rendez-vous s’est bien déroulé dans l’ensemble. Comme il était organisé dans le cadre des Total 24 Hours of Spa, il était étalé sur une semaine, mais tout est passé très vite tant l’ambiance était bonne avec Benoit et toute l’équipe. Les essais étaient assez décousus avec plusieurs interruptions. J’étais très content des performances affichées, mais nous avons eu du mal à valider les réglages avant les qualifications. Benoit a d’ailleurs haussé son niveau de jeu dans l’exercice et il aurait pu faire mieux encore si son tour le plus rapide n’avait pas été coupé par un drapeau rouge. De mon côté, mon meilleur résultat était une troisième place à Pau et je l’ai battu en me qualifiant deuxième sur un circuit radicalement opposé. Cela démontre que la voiture est vraiment performante sur tous les terrains. Je suis ravi de notre podium vendredi, même si j’aurais pu jouer la victoire sans la neutralisation et l’Aston Martin qui était invitée. J’étais un peu plus frustré samedi, car nous étions en lice pour la gagne et l’équipe avait réalisé un arrêt parfait avant que des problèmes électriques n’empêchent Benoit de finir en beauté. C’était vraiment dommage pour toute l’équipe, mais nous devons surtout retenir le positif. »

 

 

Benoit Lison :« C’était un nouveau week-end rempli de points positifs. Nous avons passé une excellente semaine et je suis toujours surpris par la capacité de l’équipe à se remettre en question et à trouver les bonnes solutions. La première course s’est très bien déroulée et nous sommes allés chercher à la régulière cette deuxième place que nous méritions. La première position était jouable, mais quelques faits de course et de petites erreurs nous ont fait perdre un peu de temps et cela aurait pu changer toute la donne. Il ne faut toutefois pas faire la fine bouche compte tenu de notre jeune expérience. Le samedi était beaucoup plus frustrant avec une victoire à notre portée avant qu’un problème électrique provoquant des coupures moteur ne m’empêche de tenir le rythme. Malgré la déception, je suis convaincu que la plus haute marche du podium n’est plus très loin et j’espère que nous y parviendrons à Magny-Cours. Nous avons déjà hâte d’y être pour confirmer notre présence aux avant-postes !»

 

 

Romain Monti :« En considérant que nous ne connaissions pas la voiture et que nous avons eu bien moins de temps de roulage que nos concurrents, je suis très satisfait de nos performances en qualifications, et notamment du résultat de la deuxième course où nous terminons septièmes ! Nous n’avons pas eu de chance en revanche pendant la première course, où je pense que nous aurions également eu notre mot à dire. Félicitations à Vincent et Benoit pour leur podium. Un grand merci à toute l’équipe Mirage Racing pour l’accueil, le coup de fil de dernière minute et un gros coup de chapeau à Guillaume pour sa mise en rythme et son adaptation rapide ! »

 

                                                                                                          

Guillaume Bruot :« En occupant également le rôle du pilote ce week-end, j’ai pu me rendre compte à quel point l’équipe était bien structurée, extrêmement rigoureuse et gérée d’une main de maître par Laurent sur la partie technique. Cela se ressent et cela se traduit dans les performances puisque nous étions vraiment dans le match. Nous aurions pu espérer mieux sans les soucis de connectique sur les capteurs moteur, mais nous allons travailler avec Alpine pour éviter que cela ne se reproduise. Benoit et Vincent méritaient vraiment deux podiums et j’en suis le premier frustré. À titre personnel, ce n’était pas évident de m’installer au volant sans connaître la voiture. Après quelques nuits blanches et un apprentissage express, j’ai choisi de ne passer les pneus neufs qu’en qualifications. J’ai été assez volontaire et généreux pour signer un bon temps et aller chercher avec Romain un résultat un peu inespéré vu notre expérience et le niveau de la concurrence ! »

 

 

Résultats

 

                                               616                                         919

Test officiel 1                          -                                              P1 - P1 Pro-Am

Test officiel 2                          -                                              P12 – P12 Pro-Am

Essais libres 1                        P16 - P14 Pro-Am                   P20 – P17 Pro-Am

Essais libres 2                        P27 – P24 Pro-Am                  P3 – P3 Pro-Am

Qualifications 1                      P12 – P10 Pro-Am                  P7 – P6 Pro-Am

Qualifications 2                      P12 – P10 Pro-Am                  P2 – P2 Pro-Am

Course 1                                 P34 – P22 Pro-Am                  P2 – P2 Pro-Am

Course 2                                 P8 – P7 Pro-Am                      P12 – P11 Pro-Am

 

Classements

Pro-Am - Pilotes

1. Michal-Guilvert, 106 points

2. Lémeret-Jean, 104 points

3. Servol-Tribaudini, 65 points

4. Consani-Lariche, 60 points

6. Lison-Beltoise, 44 points

 

Pro-Am - Teams

1. CMR, 128 points

2. Sainteloc Racing, 117 points

3. Speed Car, 80 points

4. AKKA-ASP Team, 80 points

 

7. Mirage Racing, 61 points

 

 

 

       ________________________________________________________________________

 

M

 

                             Mirage Racing veut concrétiser à Spa

 

 

 

Ultime étape avant la pause estivale, le Circuit de Spa-Francorchamps accueille le quatrième rendez-vous du Championnat de France FFSA GT dans le cadre des Total 24 Hours of Spa. Forte de son potentiel affiché lors des manches précédentes, Mirage Racing veut concrétiser ses performances récentes par des résultats solides en Belgique.

 

 

 

En lice pour le podium avec ses deux Alpine A110 GT4 à Lédenon, Mirage Racing a confirmé que sa deuxième place à Pau n’était en rien due au hasard avant d’être coupée dans son élan par une pénalité et un problème technique.

 

 

 

Après avoir redoublé d’efforts pour prévenir toute récidive, les hommes de Guillaume Bruot et Frédéric de Brabant s’attaquent désormais à Spa-Francorchamps, véritable juge de paix et monument du sport automobile, où la structure de Garidech tentera de poursuivre son ascension tout en renouant avec la réussite lui ayant échappé dans le Gard.

 

 

 

L’équipage de la n°919 sera particulièrement bien armé pour retrouver les points dès cette semaine sur un terrain qu’il connaît bien. Benoit Lison compte ainsi plusieurs participations aux 25 Heures VW Fun Cup et de nombreux départs dans les formules de promotion organisées par Peugeot Sport à Spa-Francorchamps. Son équipier Vincent Beltoise n’est pas en reste puisqu’il y avait obtenu deux pole positions en Formul'Academy Euro Series avant de s’y illustrer en Porsche Carrera Cup et en Alpine Elf Europa Cup.

 

 

 

Un nouveau duo les accompagnera sur le toboggan belge avec l’arrivée de Romain Monti, vainqueur des Total 24 Hours of Spa l’an passé en Silver Cup. Fin connaisseur du tracé belge et du GT, le lauréat du Maserati Trofeo en 2015 sera un atout indéniable pour Mirage Racing et son partenaire… Guillaume Bruot ! Après avoir brillé en Mitjet Series ces dernières saisons, le team manager de l’équipe se lance un défi inédit en faisant ses débuts en GT4. L’Alpine A110 GT4 n°616 évoluera dans la catégorie Pro-Am.

 

 

 

Organisé dans le cadre exceptionnel des Total 24 Hours of Spa, le rendez-vous belge du Championnat de France FFSA GT débutera mardi pour deux séances d’essais privés. Le peloton se retrouvera ensuite pour deux sessions jeudi avant les qualifications vendredi à 11h00. Les courses commenceront vendredi à 14h25 et samedi à 9h20.

 

 

 

Vincent Beltoise : « La semaine des Total 24 Hours of Spa est toujours atypique et festive et cette année ne fera pas exception puisque nous serons au volant dès demain, et ce jusqu’à samedi matin ! J’aime beaucoup le Circuit de Spa-Francorchamps. Je pense être fin prêt après y avoir roulé en Alpine Elf Europa Cup, mais la concurrence devrait être bien armée vu le nombre de concurrents s’étant rendus en tests là-bas. L’Alpine A110 GT4 devrait bénéficier d’un bon terrain de jeu, peut-être pas autant qu’à Lédenon, mais je suis convaincu que nous devrions avoir un coup à jouer. Nous devrons surtout nous concentrer sur l’essentiel et espérer que la fiabilité sera au rendez-vous après nous avoir fait défaut la dernière fois. »

 

 

 

Benoit Lison : « Nous nous sommes tournés vers la manche de Spa-Francorchamps dès le drapeau à damier de Lédenon. Je me suis toujours senti à l’aise sur ce circuit que je connais plutôt bien après cinq participations aux 25 Heures de Spa, entre autres. C’est aussi le cas de Vincent, qui y a roulé il y a seulement quelques semaines dans le cadre de l’Alpine Elf Europa Cup, donc nous allons tout faire pour répondre présents aux avant-postes. La clé sera de trouver les bons réglages et le bon équilibre aux essais mardi tout en travaillant sur nos points faibles en qualifications. Dans tous les cas, c’est toujours un plaisir de retrouver les membres de cette équipe et nous n’allons pas ménager nos efforts pour leur offrir un beau résultat ! »

 

 

 

Romain Monti : « C’est toujours un plaisir de revenir en Championnat de France FFSA GT, d’autant que j’étais présent aux débuts de la réglementation GT4 en 2017. Ces dernières semaines, j’ai pu reprendre le rythme en GT4 European Series, avec notamment une victoire à Misano au volant d’une Mercedes-AMG GT4. Mon expérience du circuit et de la discipline devrait me permettre de m’acclimater rapidement à l’Alpine, une voiture performante tout comme l’équipe depuis ses premiers tours de roues dans la catégorie. Il y a un peu de pression à rouler avec le patron, mais je sais qu’il en a autant en devant découvrir la voiture ! L’objectif sera de nous entraider, de former un équipage homogène et de signer deux tops dix dans l’idéal. Ce sera également l’occasion de retrouver mon ami Vincent Beltoise, que j’ai côtoyé pendant quatre ans en Porsche Carrera Cup France. Enfin, je tiens à remercier mes partenaires qui me permettent d’être présent ce week-end à Spa-Francorchamps. »

 

 

 

Guillaume Bruot : « C’est un peu inattendu, mais j’ai hâte de découvrir la voiture plus en profondeur après avoir participé à son déverminage. J’ai toujours été aux avant-postes en Mitjet Series, mais la concurrence sera d’un tout autre calibre cette semaine. Je connais bien le circuit pour y avoir signé trois podiums, dont une victoire, il y a deux ans en Mitjet 2L. Cela devrait m’aider dans mon apprentissage et ma réacclimatation à un grip latéral et des vitesses de passage en courbe plus élevées. Pour parfaire le tout, je compte bien m’installer dans le sillage des meilleurs en piste tout en travaillant bien avec Romain, Vincent et Benoit. Au niveau de l’équipe, je suis plutôt confiant. Nous avons identifié les problèmes rencontrés à Lédenon et nous allons mettre à profit les tests de mardi pour valider certains axes d’amélioration avant que les choses sérieuses ne commencent véritablement ! »

 

 

 

Programme

 

 

Mardi 23 juillet

 

9h00-11h55 : Essais privés

 

13h00-14h50 : Essais privés

 

 

Jeudi 25 juillet

 

13h50-14h50 : Essais Libres 1

 

17h55-18h55 : Essais Libres 2

 

 

 

Vendredi 26 juillet

 

11h00-11h50 : Qualifications

 

14h25-15h25 : Course 1

 

 

 

Samedi 27 juillet

 

9h20-10h20 : Course 2

 

 

       ________________________________________________________________________

 

M

FFSA GT4 - Championnat de France GT

 

 Mirage Racing mal récompensé à Lédenon

 

Disputée dans des conditions caniculaires à Lédenon, la troisième étape du Championnat de France FFSA GT a permis à Mirage Racing de confirmer qu’elle était bel et bien dans le match aux avant-postes. La réussite a toutefois échappé aux équipages de l’équipe qui n’ont pu ramener qu’un point et la Coupe Robert Benoist du Gard. 

 

Après avoir ouvert son compteur à Nogaro et obtenu son premier podium à Pau, Mirage Racing souhaitait poursuivre sa montée en régime avant de passer le cap de la mi-saison. 

 

Dès jeudi, Benoit Lison et Vincent Beltoise retrouvaient leur Alpine A110 GT4 n°919 pour une journée de tests officiels avant d’être rejoints le lendemain par Gaël Castelli et Ronald Basso dans la n°616. Les deux duos mettaient à profit les cinq sessions à leur disposition pour affiner les réglages tout en progressant dans la hiérarchie puisque Gaël Castelli marquait les esprits en signant le deuxième meilleur temps de l’ultime séance.

 

Perturbées par les drapeaux rouges et le trafic sur l’un des circuits les plus courts du calendrier, les qualifications étaient extrêmement disputées avec près de vingt concurrents dans la seconde des polemen. Les efforts de Ronald Basso étaient récompensés par un top dix alors que Benoit Lison se classait quatorzième en Q1. Dans la foulée, Gaël Castelli et Vincent Beltoise terminaient respectivement onzième et dix-huitième de la Q2. 

                                                         

Samedi, Ronald Basso se hissait en septième position avant qu’un drive-through consécutif à un accrochage ne le relègue en fond de peloton. Loin d’abdiquer, le pilote de la n°616 enchaînait dès lors les dépassements avant de céder le volant à Gaël Castelli, auteur d’une belle remontée avec notamment huit places gagnées en moins de dix tours pour aller chercher le dernier point en jeu. De leur côté, Benoit Lison et Vincent Beltoise menaient une course sérieuse jusqu’au neuvième rang jusqu’à ce que l’équipage soit trahi par la casse de la courroie accessoire à dix boucles de l’arrivée. 

 

Dimanche, Vincent Beltoise et Gaël Castelli réalisaient deux premiers tours exceptionnels en se faufilant entre les différents incidents aux avant-postes. Dix-neuvième sur la grille, Vincent Beltoise remontait jusqu’à la troisième position devant Gaël Castelli, parti onzième. 

 

En lice pour un double podium, Mirage Racing perdait gros aux stands. Si Benoit Lison s’emparait éphémèrement de la tête en relayant Vincent Beltoise, le duo écopait d’un drive-through pour ne pas avoir respecté le temps minimum obligatoire lors de leur arrêt. Malgré ce coup de théâtre, Benoit Lison redoublait d’efforts pour terminer à seulement huit dixièmes de seconde du top dix. En parallèle, Ronald Basso devait attendre dix secondes supplémentaires, la pénalité imposée par les organisateurs en raison de la qualité de l’équipage, avant de prendre la piste au cœur du trafic et du peloton. S’il revenait dans les points, le triple champion de Mitjet Series était finalement victime d’un problème de boite de vitesses lui ôtant toute chance de bon résultat. 

 

Mirage Racing n’est toutefois pas rentrée bredouille de Lédenon. Outre le point du binôme Basso-Castelli samedi, Vincent Beltoise se voyait remettre la Coupe Robert Benoist pour sa combativité lors de son relais dimanche. Ce prix, attribué pour la première fois depuis 1947, était décerné en l’honneur du multiple vainqueur en Grand Prix et lauréat des 24 Heures du Mans et de Spa devenu espion durant la Seconde Guerre mondiale.

 

L’équipe prend désormais la direction du Circuit de Spa-Francorchamps pour le quatrième rendez-vous du Championnat de France FFSA GT. Organisé dans le cadre des mythiques Total 24 Hours of Spa, le meeting débutera dès mardi avec une journée d’essais officiels avant les courses programmées vendredi après-midi et samedi matin. 

 

Vincent Beltoise :« Je suis déçu de repartir de Lédenon les mains vides même si j’ai pris beaucoup de plaisir au volant. Après des essais plutôt positifs, je me suis fait surprendre en qualifications, où mon résultat ne correspondait pas à la progression escomptée. Je me suis un peu précipité sur mon tour lancé et il était compliqué de revenir ensuite entre la gestion du trafic, des pneus et des drapeaux rouges. C’est toutefois dans ces moments délicats que l’on apprend le plus et je pense que nous avons su identifier pourquoi nous étions loin. C’était bien d’avoir un pilote comme Gaël dans l’autre voiture pour voir où je pouvais progresser et où nos réglages étaient peut-être un peu trop ambitieux. En course, le rythme était là avec l’Alpine et Benoit. Tout se passait bien jusqu’à ce que je perde la direction assistée et qu’une courroie casse. Dimanche, j’ai eu beaucoup de chance pour remonter au troisième rang dès le troisième tour. C’était assez incroyable et Benoit est même ressorti des stands en tête… Malheureusement, notre arrêt était trop court par rapport au temps minimum obligatoire. Nous allons donc nous travailler sur le sujet et les qualifications afin d’exploiter tout notre potentiel à Spa ! »

 

Benoit Lison :« C’était un week-end plutôt compliqué, voire frustrant. Nous devons encore travailler pour comprendre notre problématique de performances en qualifications, mais nous avons montré que nous sommes dans le coup en course avec deux belles remontées. Malheureusement, nous n’avons pas eu de réussite avec une panne nous privant d’un top cinq potentiel samedi et un bug au niveau du chronométrage dimanche. Je ne pouvais pas faire grand-chose dans ma bagarre avec Stéphane Lémeret, mais nous n’aurions pas volé la deuxième place après le fantastique relais de Vincent. Hélas, la course est parfois ainsi et nous restons tous motivés dans cette équipe où tout le monde s’entend très bien. J’avais également la chance d’avoir Gaël et Ronald, deux de mes meilleurs amis, au volant de l’autre Alpine. Ils nous ont permis d’avoir un autre regard et de mettre le doigt sur certains aspects à approfondir. Nous n’oublions pas que nous sommes une structure jeune et les performances sont déjà là alors que nous découvrons totalement le Championnat de France FFSA GT et que nous sommes encore en phase d’apprentissage de la voiture. Les résultats suivront dès que nous arriverons à tout mettre en ordre ! »

 

Gaël Castelli :« Je suis très heureux d’avoir fait la découverte de Mirage Racing. Malgré la jeunesse de l’équipe, je l’ai trouvée très professionnelle et ils se donnent à fond pour faire les choses bien. J’ai aussi apprécié travailler avec Ronald, Vincent et Benoit, qui sont tous des amis. Ma connaissance de l’Alpine A110 Cup m’a aidé en retrouvant la version GT4. Je savais à quoi m’attendre et mon but était de montrer ma pointe de vitesse. Je pense y être arrivé en remontant douze places samedi, puis en menant la voiture au troisième rang dimanche. Hélas, Ronald n’a pas été épargné avec un drive-through dans une situation où il était difficile d’éviter l’accrochage, puis un problème technique dès le début de son relais. Cela a anéanti toute chance de podium, mais je reste satisfait de mes performances dans l’ensemble. Je vais désormais me reconcentrer sur la conquête du titre en Alpine Elf Europa Cup en mettant tout en œuvre pour que cela se passe bien et me permette de revenir en GT4 le plus vite possible, et pourquoi pas avec Mirage Racing ! »

                                                                                                          

Guillaume Bruot :« Nous n’avons pas eu énormément de chance ce week-end, mais nous avons aussi commis des erreurs et rencontré quelques soucis techniques nous ayant coûté cher. Au-delà de l’excellente entente entre les deux équipages, le principal point de satisfaction est à nouveau notre niveau de performances. Nous étions proches de confirmer notre podium de Pau en pouvant prétendre à un double podium dimanche. Différents aléas nous en ont privé, mais il faut rappeler que nous sommes encore dans notre phase d’apprentissage. J’ai toute confiance en l’équipe et je suis convaincu que nous arriverons bientôt à assembler toutes les pièces du puzzle pour connaître plus de réussite encore ! »

 

Frédéric de Brabant :« C’était un week-end difficile, mais ô combien instructif. Ce sont dans les moments durs que l’on se construit : à ce niveau, le moindre détail compte et il faut tout mettre bout à bout pour valider le résultat. Je suis très fier de toute l’équipe. Un vrai groupe est en train de se construire et voir ce niveau après seulement quatre mois d’existence et trois meetings de course est une véritable satisfaction. C’est avec cette solidarité et ces valeurs de travail que l’on va concrétiser les résultats dans les prochains rendez-vous. Bravo aux pilotes pour leur engagement en course, aux mécaniciens pour veiller au moindre détail sur nos Alpine et à l’encadrement du réceptif qui permet à tout le monde d’être dans de bonnes conditions de travail. »

 

       ________________________________________________________________________

 

M

FFSA GT4 - Championnat de France GT

 

 

Mirage Racing déjà sur le podium !

 

Mirage Racing a confirmé ses débuts prometteurs en s’offrant son premier podium dès sa deuxième apparition en Championnat de France FFSA GT. En menant Vincent Beltoise et Benoit Lison à la deuxième place dimanche, l’équipe de Guillaume Bruot et Frédéric de Brabant a également signé le meilleur résultat des Alpine A110 GT4 engagées le week-end dernier à Pau.

 

 

le 21/05/2019

 

 

 




News


Volants disponibles FFSA GT4

 

Le premier pilote à rejoindre l’écurie est Alexis Carmes, pilote Silver. Le premier équipage sera donc en classe Pro-Am pour jouer le titre , le second évoluera en Am.

 

 

 

Des volants restent à pourvoir à deux mois du début de la saison qui commencera à l’occasion des Coupes de Pâques à Nogaro.

 

 

 

 

 

le 15/02/2019


CHAMPION PRO/AM et AM Mitjet 2L 2018

 

L'année 2018 s’achève par un titre de champion PRO/AM et Champion AM.

 

Un grand merci à toute l'équipe pour cette super saison!


Alpine A110 GT4

 

De nouvelles perspectives pour le Mirage Racing.

Deux Alpine A110 GT4 arrivent prochainement dans le Team en complément de nos Mitjet 2L.

 

Son look rétro inspiré de son ancêtre « la Berlinette Bleue », bénéficie de technologies et de matériaux de pointe.

 

Vivez votre passion au travers de différents championnats tels que :

    - Championnat GT4

- Les 24 heures Series en Endurance

- Le Trophée Tourisme Endurance (TTE)

- Ou le CER en Espagne

 

le 14/06/2018


Mitjet Endurance

Round 4: Magny-cours

 

Le 9 Juin prochain se déroulera la 4ème manche de la Mitjet Endurance sur le circuit F1 de Magny-cours. Frédéric de Brabant, Louis Henkefend et Guillaume Bruot feront équipe en se partageant le volant de la Mitjet N°55.

 

 

 

 

 

le 04/06/2018


Mitjet Sprint

Round 3: Monza (it)

 

Les 2 et 3 Juin à eu lieux la troisième manche sprint en Mitjet sur le circuit F1 de Monza en Italie. Arthur Lepretre à pu s'exprimer seul au volant de la Mitjet N°55 sur ce meeting. Il réalise un excellent week-end en finissant par monter sur la 3éme marche du podium sur la course longue.

Un grand bravo à lui!

 

 

 

 

le 04/06/2018


Mitjet Sprint

Round 2: Le Castellet

 

Du 4 au 6 Mai prochain se déroulera la 2ème manche de la Mitjet Sprint sur le tracé F1 du Castellet. Arthur Lepretre et Guillaume Bruot feront équipe au volant de leur Mitjet N°55.

 

 

 

 

 

le 16/04/2018


Mitjet Sprint

Round 1: Le Vigeant

 

Première manche Sprint pour l'équipage de la Mitjet 2L N°55 de Mirage Racing.

Arthur et Guillaume font une entrée de saison timide, mais prennent de bons repères pour jouer les avant-postes lors des prochains meeting.

 

 

 

 

le 09/04/2018