Mirage Racing s’impose entre les rafales
Mirage Racing
s’impose entre les rafales

Un an après avoir obtenu son premier succès en Championnat de France FFSA GT, l’équipe Mirage Racing a remis cela le week-end dernier sur le Circuit Paul Ricard. Les hommes de Frédéric de Brabant et Guillaume Bruot ont renoué avec la plus haute marche du podium lors d’un rendez-vous varois teinté de joie et de frustration.

Malgré un programme d’essais écourté par les conditions diluviennes apportées par la tempête Alex, Mirage Racing signait sa première pole position en Championnat de France FFSA GT grâce à Vincent Beltoise, auteur d’un tour frôlant la perfection en Q2.

Si les trois équipages de l’écurie étaient souvent malmenés en course par l’agressivité exacerbée de leurs concurrents, Vincent Beltoise et Rodolphe Wallgren parvenaient à convertir leur pole en victoire au terme d’une prestation incroyablement aboutie.

Peu vernis dans le peloton, Éric Clément et Romain Iannetta effectuaient en parallèle leur retour dans le top cinq tandis que Philippe Giauque et Morgan Moullin Traffort inscrivaient de précieux points pour l’équipe en Pro-Am.

En Alpine Elf Europa Cup, Yves Lemaître s’offrait un deuxième podium dans sa catégorie et figure parmi les trois derniers prétendants au titre Gentlemen avant la finale de Portimão.

#22 Philippe Giauque / Morgan Moullin Traffort
Course 1 – Grille : 24e (13e Pro-Am) – Arrivée : 12e (6e Pro-Am)
Course 2 – Grille : 13e (8e Pro-Am) – Arrivée : abandon
Course 3 – Grille : 20e (13e Pro-Am) – Arrivée : 15e (11e Pro-Am)
Classement général : 11e – 33 points 

Handicapés par une fiabilité perfectible en essais, Philippe Giauque et Morgan Moullin Traffort compensaient des qualifications en deçà de leurs objectifs par une belle remontée samedi. Après avoir retrouvé les points pour la première fois depuis leur victoire en ouverture de saison à Nogaro, les deux hommes voyaient la malchance revenir dès le lendemain avec la casse d’une rotule les privant de tout espoir de podium malgré l’excellent relais de Morgan. 
 
Morgan Moullin Traffort : « C’était un week-end compliqué sur le plan de la fiabilité puisque notre roulage a été limité et Philippe n’a pu faire que quatre tours avant les qualifications. J’espère que les soucis dont nous avons été victimes seront résolus d’ici Albi, car Philippe continue de progresser comme il l’a démontré en signant ses meilleurs temps dans ses derniers tours de course. Un grand bravo aussi à nos équipiers qui ont encore montré que les résultats sont au rendez-vous quand tout se passe bien ! »

#222 Rodolphe Wallgren / Vincent Beltoise
Course 1 – Grille : 10e (3e Pro-Am) – Arrivée : abandon
Course 2 – Grille : 1er (1er Pro-Am) – Arrivée : 1er (1er Pro-Am)
Course 3 – Grille : 6e (3e Pro-Am) – Arrivée : 11e (7e Pro-Am)
Classement général : 3e – 92 points 

Déjà acteur de la première victoire de Mirage Racing en Championnat de France FFSA GT, Vincent Beltoise signait un tour époustouflant en Q2 pour offrir à l’équipe sa première pole position en GT4. Si l’Alésien et Rodolphe Wallgren voyaient leurs espoirs s’envoler en étant percutés au départ samedi soir, les deux hommes délivraient une prestation parfaite le lendemain. Après avoir conservé autoritairement la tête tout au long du premier relais, l’Alpine A110 n°222 ressortait des stands au deuxième rang. Impliqué au cœur d’une bataille à trois aux avant-postes, Rodolphe Wallgren sortait alors le grand jeu pour s’emparer des commandes à deux minutes de l’arrivée et sceller le troisième succès de Mirage Racing dans la discipline. Encore en lice pour le podium dans la troisième et dernière course, le duo devait se contenter de la septième place après qu’un concurrent trop optimiste les accroche. 
 
Rodolphe Wallgren : « Notre bilan est mitigé et teinté de frustration. Notre victoire repose beaucoup sur l’excellente qualification et le beau relais de Vincent. Nous avons perdu une ou deux secondes au pitstop et cela m’a fait ressortir derrière Fabien Michal et devant Paul Petit. Il fallait un peu de mental pour contenir ce Silver et j’avais prévu de placer une attaque sur le leader dans les deux derniers tours. Son erreur m’a facilité la tâche et m’a permis de reprendre la tête sans prise de risques. Nous avions tous les ingrédients – l’équipe, la voiture et les pilotes – pour jouer la gagne sur les trois courses, mais il nous a manqué le respect des autres concurrents puisque nous avons été victimes de deux accrochages compromettant nos chances au championnat. Nous allons toutefois tout donner pour nous battre jusqu’au bout et il est possible que nous fassions de belles choses si la météo nous réserve un peu de pluie comme je pense que Vincent et moi pouvons être encore plus solides dans ces conditions ! »
 
Vincent Beltoise : « Ce week-end me tenait à cœur avec trois courses sur un circuit où je suis à l’aise, où nous avions gagné l’an dernier et où il fallait marquer de gros points au moment de basculer dans la seconde moitié de saison. Tout ne s’est pas passé exactement comme prévu puisque nous avons manqué de réussite en étant pris dans des accrochages dont nous n’étions absolument pas fautifs. Je veux toutefois retenir le positif et c’est le cas avec notre pole au général concrétisée par une belle victoire que Rodolphe est allé chercher en toute fin de course ! »

#616 Éric Clément / Romain Iannetta
Course 1 – Grille : 18e (7e Pro-Am) – Arrivée : 11e (5e Pro-Am) 
Course 2 – Grille : 23e (14e Pro-Am)* – Arrivée : abandon
Course 3 – Grille : 13e (7e Pro-Am) – Arrivée : 12e (8e Pro-Am)
Classement général : 9e – 42 points 

Au volant de l’Alpine A110 GT4 n°616, Éric Clément et Romain Iannetta réalisaient leurs meilleures qualifications de la saison avant de confirmer leur beau rythme de course en s’offrant un nouveau top cinq. Moins vernis dimanche avec une pénalité de dix places les reléguant au cœur du peloton, les deux hommes devaient jeter l’éponge dès le premier tour, victimes d’un accrochage. Déterminés à rebondir, ils effectuaient une troisième et dernière course sérieuse et appliquée pour engranger de précieux points dans l’optique du titre chez les équipes. 
 
Éric Clément : « C’était un week-end plutôt positif, mais nous avons manqué de réussite en nous faisant notamment sortir d’entrée dans la deuxième course. Je tiens à saluer le travail fantastique de l’équipe, qui a su remettre la voiture dans un état parfait à temps. J’espère que nous pourrons viser le podium à Albi ou à Lédenon, mais je suis plutôt confiant si nous pouvons reproduire le niveau de performances que nous avons affiché cette semaine ! »
 
Romain Iannetta : « Ce week-end ne correspondait pas encore véritablement à nos attentes. J’étais un peu mieux en qualifications, mais une pénalité de dix positions sur la grille pour un incident à Magny-Cours nous a relégués dans le peloton. Dans la première course, nous avons dû composer avec une voiture sous-vireuse comme le train avant avait été faussé par une touchette lorsqu’Éric était au volant, mais nous avons su prendre une cinquième place plutôt satisfaisante. Le lendemain, j’ai été victime d’un attentat au premier tour puisqu’un concurrent m’a percuté, a cassé la biellette et nous a contraints à l’abandon. Enfin, je me suis fait enfermer au départ de la dernière course avant de connaître une belle bagarre avec Vincent et Morgan. Les résultats ne sont donc pas vraiment ceux que nous attendions, mais nous allons dans le bon sens et nous espérons connaître plus de réussite à Albi ! »

Frédéric de Brabant, General Manager
« Le bilan est mitigé après ce week-end fait de joies et de frustrations. La performance était là comme le souligne notre superbe victoire de dimanche matin dans un peloton extrêmement compact et rugueux. Nous quittons toutefois Le Castellet avec une certaine amertume. C’est toujours rageant d’être trahi par la fiabilité et de voir autant d’accrochages dans les premiers virages malgré un plateau extrêmement relevé et une piste aussi large. Certains concurrents doivent se rappeler qu’une course ne se gagne pas qu’au départ. Il faut néanmoins féliciter Vincent et Rodolphe pour leur succès, l’ensemble de l’équipe technique pour leur travail incroyable alors que les courses s’enchaînaient, mais aussi la partie réceptif, qui a accueilli nos partenaires dans les meilleures conditions pour leur offrir une expérience unique. Même si la situation se complique du côté des pilotes, nous avons montré que nous étions au rendez-vous quand tout se passe bien et nous sommes toujours dans le match chez les équipes. Nous allons donc continuer de pousser à Albi, où nous évoluerons presque à domicile ! » 

Prochain rendez-vous
Grand Prix d’Albi (16-18 octobre)

dernière
ACTUS

Mirage Racing sur le podium du Championnat de France FFSA GT Privée de la victoire lors de la finale disputée

Mirage Racing veut se battre jusqu’au bout Forte de son retentissant doublé à Albi, l’équipe Mirage Racing se prépare désormais

Mirage Racing survole les débats à Albi À quelques kilomètres de ses bases, Mirage Racing n’a laissé aucune miette à

Mirage Racing met le cap sur Albi L’avant-dernier rendez-vous de la saison du Championnat de France FFSA GT mène les

dernière
ACTUS

Mirage Racing sur le podium du Championnat de France FFSA GT Privée de la victoire lors de la finale disputée

Mirage Racing veut se battre jusqu’au bout Forte de son retentissant doublé à Albi, l’équipe Mirage Racing se prépare désormais

Mirage Racing survole les débats à Albi À quelques kilomètres de ses bases, Mirage Racing n’a laissé aucune miette à

Mirage Racing veut se battre jusqu’au bout Forte de son retentissant doublé à Albi, l’équipe

Mirage Racing survole les débats à Albi À quelques kilomètres de ses bases, Mirage Racing

Mirage Racing met le cap sur Albi L’avant-dernier rendez-vous de la saison du Championnat de

Mirage Racing s’impose entre les rafales Un an après avoir obtenu son premier succès en

Mirage Racing repart à la chasse au Castellet Le Championnat de France FFSA GT s’apprête

Mirage Racing évite le trou d’air à Magny-Cours Dans la foulée de son entame de