Un week-end qui forge le caractère
Un week-end
qui forge le caractère
Après un été productif, Mirage Racing arrivait avec de gros espoirs sur le Circuit de Nevers Magny-Cours. Si l’équipe a manqué un troisième podium cette saison, les hommes de Guillaume Bruot et Frédéric de Brabant ont engrangé de nouveaux points ainsi qu’une expérience précieuse en vue de leurs futures échéances.

Si les Alpine A110 GT4 semblaient en retrait sur le tracé nivernais dès les essais libres, Benoit Lison et Vincent Beltoise s’attaquaient à un véritable travail de fond avec la n°919 alors que le duo inédit formé Benoît Castagné et Marc Sourd prenait progressivement ses marques.

Lors de qualifications marquées par un fort trafic en piste et moins d’une seconde entre les quinze premiers, Benoit Lison et Vincent Beltoise terminaient près des dix premiers tandis que leurs équipiers ne parvenaient pas à avoir un tour clair et devaient se contenter de positions plus modestes.

Samedi après-midi, Benoit Lison effectuait un excellent départ pour se hisser provisoirement dans le top dix. Après un relais solide, il transmettait le témoin à Vincent Beltoise. En embuscade pour les points, celui-ci devait toutefois renoncer sur un souci électrique à neuf boucles de l’arrivée. En parallèle, Marc Sourd et Benoît Castagné faisaient le plein d’expérience en gagnant vingt rangs dans un peloton extrêmement animé.

Dimanche, Vincent Beltoise réalisait à son tour un superbe envol en effaçant quatre adversaires avant de voir sa progression stoppée par une longue neutralisation. Malgré un changement de pilote perfectible, Benoit Lison parachevait la remontée de la n°919 en allant chercher la sixième place après la pénalité attribuée à un concurrent. La voiture sœur rencontrait plus de difficultés en dépit des efforts abattus par Benoît Castagné lors du peu de tours sous drapeau vert avant que Marc Sourd ne passe sous le damier en dix-septième position de la catégorie Pro-Am.

À l’issue du rendez-vous neversois, Vincent Beltoise et Benoit Lison restent solidement installés dans le top dix du classement général tandis que Mirage Racing est toujours septième chez les équipes avant la finale du Championnat de France FFSA GT au Circuit Paul Ricard (11-13 octobre).

Benoit Lison
« Nous nous sommes battus autant que nous le pouvions malgré le fait que les Alpine étaient un peu en retrait à Magny-Cours. Nous avons également payé notre manque de roulage, d’où une certaine déception même si nous savions que cette saison d’apprentissage ne serait pas facile. Nous n’avons toutefois pas à rougir de nos résultats et nous avons continué d’engranger de l’expérience en montrant que nous pouvions être dans le match. Sur le plan humain, beaucoup de nos partenaires étaient présents ce week-end et je leur adresse un grand merci d’être à nos côtés, de nous accompagner et de nous supporter à tous les niveaux. Je tiens aussi à tirer mon chapeau à toute l’équipe Mirage Racing. Tout le monde met du cœur à l’ouvrage, ils ne lâchent absolument rien et se démènent vraiment pour que nous puissions concrétiser en piste. C’est aussi pour cela que nous sommes déçus lorsque ça ne fonctionne pas, mais nous allons bien préparer le week-end du Castellet pour finir en beauté ! »
 
Vincent Beltoise
« C’est l’un de ces week-ends durs à digérer puisqu’ils font partie du processus d’apprentissage. Nous arrivions avec l’espoir que Spa enclenche une belle dynamique, mais nous repartons un peu frustrés comme nous n’avons pas atteint le podium alors que nous avions quelques cartes en main ainsi qu’un bon rythme. Un problème technique a écourté notre samedi, mais nous étions dans le match dimanche. J’ai gagné quatre positions au départ, mais j’aurais pu prendre un peu plus de risques, notamment pour doubler Soheil Ayari un peu plus tôt. Nous avons perdu de précieuses secondes lors du changement de pilotes, mais Benoit a fait un excellent début de relais avant de subir une forte dégradation et le retour de deux concurrents. Malgré la déception, ce week-end et cette sixième place sont encourageants. Je dirais même que nous aurions pu nous battre plus haut avec un peu plus de réussite sur un circuit où les Alpine n’étaient pas forcément les plus performantes. Nous avons également pu constater que le moindre domaine nécessite un travail au quotidien et nous allons nous pencher sur les qualifications et les passages aux stands afin d’aborder la finale dans les meilleures conditions. »

Benoît Castagné
« Je partais de loin comme je n’avais aucune expérience d’une propulsion ou d’une GT. J’avais donc deux objectifs. Le premier était d’apprendre un maximum en un minimum de temps sans faire de faute. Le contrat est rempli à 90 % malgré une petite erreur qui m’a coûté cher dans la deuxième course. Le deuxième but était de montrer que je peux être performant dans une GT4. J’y suis partiellement arrivé en gagnant une dizaine de positions samedi, mais ma faute du dimanche m’a empêché de m’extraire du peloton dans les premiers tours, avant que la voiture de sécurité n’entre en piste jusqu’à la fin de mon relais. Je n’ai pas eu le moindre tour clair et je n’ai pas pu valider mes progrès au fil du week-end par un chrono de référence. C’est dommage, car je pense qu’il était possible de faire beaucoup mieux pour remercier Guillaume de sa confiance et toute l’équipe de son aide. J’ai toutefois pu voir le niveau de professionnalisme de l’écurie sous la houlette de Laurent Martin, qui possède une grosse expérience, et j’ai énormément appris grâce à Mirage Racing. Je n’ai qu’une envie : remonter au plus vite dans la voiture pour faire claquer un temps ! »

Frédéric de Brabant, General Manager
« C’était un week-end très dense même s’il était un peu frustrant sur le plan de la fiabilité avec cet abandon dû à une petite cosse électrique lors de la première course. La performance était toutefois correcte puisque nous avons obtenu la sixième place le lendemain. De même, nos résultats étaient constants même si nous aurions pu faire mieux en qualifications. En parallèle de la piste, ces trois jours ont été extrêmement productifs avec la prise de nombreux contacts pour la saison prochaine. Cela nous rend optimistes pour l’avenir de notre équipe qui continue de fournir un travail exceptionnel avec le plaisir et la cohésion en maîtres mots. »

 616919
 GénéralPro-AmGénéralPro-Am
Essais libres 1P39P24P19P17
Essais libres 2P33P22P16P15
Qualifications 1P41P25P13P11
Qualifications 2P31P24P12P12
Course 1P21P16NCNC
Course 2P27P17P11P6

 

Classement général

Pro-Am – Pilotes
1. Michal-Guilvert, 124 points
2. Lemeret-Jean, 106 points
3. Cauhaupé-Rougier, 81 points
4. Servol-Tribaudini, 77 points
10. Lison-Beltoise, 52 points

Pro-Am – Teams
1. CMR, 144 points
2. Sainteloc Racing, 129 points
3. AKKA-ASP Team, 120 points
4. Speed Car, 96 points
7. Mirage Racing, 72 points

dernière
ACTUS

Mirage Racing sur le podium du Championnat de France FFSA GT Privée de la victoire lors de la finale disputée

Mirage Racing veut se battre jusqu’au bout Forte de son retentissant doublé à Albi, l’équipe Mirage Racing se prépare désormais

Mirage Racing survole les débats à Albi À quelques kilomètres de ses bases, Mirage Racing n’a laissé aucune miette à

Mirage Racing met le cap sur Albi L’avant-dernier rendez-vous de la saison du Championnat de France FFSA GT mène les

dernière
ACTUS

Mirage Racing sur le podium du Championnat de France FFSA GT Privée de la victoire lors de la finale disputée

Mirage Racing veut se battre jusqu’au bout Forte de son retentissant doublé à Albi, l’équipe Mirage Racing se prépare désormais

Mirage Racing survole les débats à Albi À quelques kilomètres de ses bases, Mirage Racing n’a laissé aucune miette à

Mirage Racing veut se battre jusqu’au bout Forte de son retentissant doublé à Albi, l’équipe

Mirage Racing survole les débats à Albi À quelques kilomètres de ses bases, Mirage Racing

Mirage Racing met le cap sur Albi L’avant-dernier rendez-vous de la saison du Championnat de

Mirage Racing s’impose entre les rafales Un an après avoir obtenu son premier succès en

Mirage Racing repart à la chasse au Castellet Le Championnat de France FFSA GT s’apprête

Mirage Racing évite le trou d’air à Magny-Cours Dans la foulée de son entame de